Les normes d’isolation phonique et thermique

Les normes d’isolation phonique et thermique
Les normes d’isolation phonique et thermique
Les normes d’isolation phonique et thermique

Le confort d’un logement passe avant tout par son isolation thermique et acoustique. Isoler la maison permet de la protéger et d’obtenir un environnement confortable au quotidien. Voilà pourquoi, il ne faut pas bâcler le travail lorsqu’il s’agit d’isolation... Alors, pour éviter les débordements, des règles encadrent le monde de la construction. Découvrez les différentes normes qui régissent l’isolation phonique et thermique ! 

Quel est le rôle des normes ? 

Les normes font partie de la loi et dans l’univers de la construction ou de la rénovation, elles permettent d’éviter les malfaçons. Elles sont avant tout pratique pour obtenir un confort thermique excellent et font office de fil conducteur. C’est en quelque sorte, un cahier des charges général valables pour toute la population. Professionnels et particuliers doivent les respecter pour obtenir une habitation viable, saine et sécurisée. Les réglementations mises en place par l’État sont là pour définir les différents niveaux indispensables pour obtenir une maison ou un appartement sans risque pour vous et vos voisins. Elles sont encore plus importantes lorsqu’il s’agit d’isolation puisqu’elles vous évitent d’avoir froid l’hiver et chaud l’été...

L’isolation phonique et les normes acoustiques : 

L’isolation phonique, aussi appelée isolation acoustique, est soumise à des normes bien précises...

L’isolation phonique, qu’est-ce que c’est ? 

L’isolation acoustique est utilisée pour obtenir un excellent confort acoustique. Leur rôle est de réduire, voire éliminer, la propagation du bruit au sein du logement. Les sons se propagent d’une pièce à l’autre, ils viennent aussi de l’extérieur. Ils se divisent en deux catégories : les bruits solidiens et les bruits aériens. Le bruit solidien se propage comme une vibration, tandis que l’aérien se propage dans l’air. L’isolation phonique vous offre la possibilité d’obtenir un excellent confort par le biais d’une haute performance acoustique. Cette performance dépend généralement de l’architecture, du montage de l’isolant et du choix des matériaux de construction. 

Les isolants acoustiques sont multiples et peuvent réduire les bruits solidens, les bruits aériens, les bruits d’équipement au sein du logement et vos propres bruits. Il existe des isolants phoniques pour les murs, les voici : 

  • La contrecloison maçonnée ; 
  • Les panneaux sandwich ; 
  • L’isolant sur ossature métallique/plaque de plâtre. 

Du côté de l’isolation acoustique des sols, le choix est également large : 

  • Fauxplafond ; 
  • Dalle flottante ; 
  • Revêtement de sol avec isolation comme la moquette épaisse ou le parquet flottant. 

Et au niveau des fenêtres, on retrouve :

  • Le vitrage ; 
  • La menuiserie. 

Les normes acoustiques pour un logement neuf ? 

Les problèmes d’isolation phonique peuvent entraîner de nombreux désagréments comme les problèmes de voisinage ou pire des troubles du sommeil et un haut niveau d’anxiété. Les normes acoustiques sont justement là pour vous éviter tous ces problèmes... On parle de Réglementation Acoustique 

Dans un logement neuf ou dans le cadre d’une extension et/ou d’une dépendance la Réglementation Acoustique ne régit pas l’isolation entre les pièces. Cependant, elle définit un seuil de décibel à ne pas dépasser, il se situe entre 30 et 58 dB. De plus, elle dépend de la situation géographique de votre maison et du type de logement. Il est vrai qu’un immeuble n’a pas les mêmes besoins qu’une maison individuelle. 

Les différentes normes phoniques pour un logement ancien ? 

Les logements anciens ne bénéficient pas des même réglementations. En effet, le contrôle de la nuisance sonore est réellement apparu dans les années 70 et il a été renforcé dans les années 90. Les normes phoniques sont récentes et tendent à se renforcer ! Depuis 2013, il convient de respecter la Nouvelle Réglementation Acoustique ! 

L’isolation thermique et les réglementations en vigueur : 

L’isolation thermique permet de conserver la chaleur et la fraîcheur au sein du logement et régule le confort thermique. Elle est donc essentielle et bien encadrée...

Qu’est-ce que l’isolation thermique ? 

L’isolation thermique offre l’avantage de conserver une température confortable au sein de l’habitation. Avec son intervention, vous réduisez votre consommation d’énergie et optimisez le rendement de vos appareils de chauffage, de ventilation et de climatisation. En effet, l’isolation thermique évite la fuite de la chaleur, maintient la fraîcheur et s’adapte à la saison.

Généralement, les isolants disposent de trois critères à prendre en compte : le coefficient de résistance thermique de l’isolant (le coefficient R) et le coefficient de conductibilité. Ces indications vous permettent de calculer l’efficacité des matériaux... En parlant de matériau, il existe différents types d’isolants thermiques : 

  • Les isolants naturels comme la laine de mouton, le chanvre ou encore la fibre de bois ; 
  • Les isolants minéraux comme la laine de roche et la laine de verre ; 
  • Les isolants synthétiques tels que le polystyrène expansé ; 
  • Les isolants minces ; 
  • Les isolants nouvelle génération, ils concernent la brique mono mur, le béton cellulaire ou encore les coffrages isolants. 

L’isolation thermique se décline elle aussi : 

  • Isolation thermique Extérieure (ITE) ;
  • Isolation thermique Intérieure (ITI) ; 
  • Isolation thermique répartie (ITR). 

Les réglementations pour l’isolation thermique : 

L’isolation thermique d’un logement est beaucoup plus importante pour ne pas dire indispensable. Elle régule votre confort thermique et reste soumise à des règles strictes ! On retrouve la plupart de ces normes et réglementations dans la Réglementation Thermique 2012, surnommée RT 2012. RT 2012 stipule que tous les logements doivent être équipés d’équipements performants, avec un bon rendement et surtout moins énergivores. Voilà pourquoi, depuis 2012, l’état propose des aides financières afin de rendre les logements neufs comme anciens plus écologiques. La consommation d’un bâtiment ne doit pas dépasser les 50 kWhEP/m2 pour une année et cette donnée se base sur la consommation conventionnelle d’énergie primaire, le CEP.

Pour être sûr d’obtenir une excellente isolation, contactez RJ Rénovation !  

Quelle est votre réaction ?

like
0
dislike
0
love
0
funny
0
angry
0
sad
1
wow
1